STREET VENDOR

| modifier   Imprimer  

Terme anglais

STREET VENDOR, STREET TRADER, PEDDLER, STREET SALESMAN, PUBLIC MERCHANT, PEDLAR (G.-B.)

Terme français

VENDEUR AMBULANT nm, MARCHAND AMBULANT nm, COMMERÇANT AMBULANT nm, COMMERÇANT NON SÉDENTAIRE nm

Définition française

Commerçant qui vend ses marchandises (merchandise) dans la rue.

Définition anglaise

A merchant who sells merchandise in the street.

Compléments d'information

La vente ambulante est le reflet d'une réalité où la rue a toujours été au centre des activités.

Le « livre de taille » de Paris (1313), registre énumérant les métiers de chaque personne financièrement responsable aux fins de l'impôt direct dû au roi (la taille), mentionne une trentaine de métiers du petit commerce (small retailers) dont la plupart s'exercent en contact étroit avec la rue tels que la chapellerie (hat shop), la mercerie (haberdasher's shop). Marchands ambulants et colporteurs s'installent sur les bancs qui bordent les demeures et les édifices ou parcourent la chaussée, poussant un âne chargé de hottes ou une charrette : ailler (vendeur d'ail), poraier (marchand d'herbes et de légumes), regrattier (marchand de sel), harenger, poissonnier, laitier, fromager, poulailler et autres, n'écoulant que de faibles quantités de marchandises.

Précisions sémantiques

Si la vente ambulante (street peddling), ou commerce non sédentaire, se fait sans autorisation, on parle de vente à la sauvette (illegal street vending), le vendeur prenant la fuite à l'arrivée d'un agent de contrôle.

Le vendeur ambulant exerce ses activités de préférence dans une rue commerçante (shopping street) ou une rue piétonnière (pedestrian mall), à proximité d'un site touristique ou d'un stade, dans les allées de métro ou dans un marché public.

Il dispose ses marchandises sur un étal (stand), ou étalage, sur un plateau appelé éventaire (portable display case) ou encore dans une remorque, un camion ou un kiosque mobile (PUSHCART).

Relations internotionnelles

La Classification canadienne descriptive des professions du ministère de la Main-d'œuvre et de l'Immigration oppose le vendeur ambulant au vendeur à domicile (door-to-door salesman), ou commerçant itinérant, qui vend ses marchandises de porte à porte et non dans la rue comme le vendeur ambulant.

La personne qui vend sans permis, dans la rue, des billets de concerts ou d'événements sportifs n'est pas un vendeur ambulant, mais un revendeur à la sauvette (scalper).

Le terme camelot désigne un vendeur ambulant qui vend de la camelote, des objets de pacotille (junk). Mais au Québec, le livreur de journaux à domicile (newspaper delivery boy, paper boy) est communément appelé camelot.

Les termes colporteur et marchand des rues, pour désigner le vendeur ambulant, et marchand des quatre-saisons, pour désigner le vendeur ambulant de fruits et légumes, ne sont presque plus utilisés, sauf dans le langage courant.

Mots reliés

Relation sémantiqueMot(s) relié(s) françaisMot(s) relié(s) anglais
Conceptchapelleriehat shop
merceriehaberdasher's shop
objet de pacotillejunk
petit commercesmall retailer
vente à la sauvetteillegal street vending
Contrastelivreur de journaux à domicilenewspaper delivery boy, paper boy
revendeur à la sauvettescalper
vendeur à domicile, commerçant itinérant, marchand ambulantitinerant merchant, door-to-door salesman
Fonctionvente ambulante, commerce non sédentairestreet peddling
InstrumentKIOSQUE MOBILEPUSHCART
étal, étalagestand
éventaireportable display case
Lieuartère commerciale, rue commerçanteshopping street
rue piétonnièrepedestrian mall
Spécifiqueaillergarlic vendor
marchand des quatre-saisonsfruit and vegetable vendor
regrattiersalt vendor
Dictionnaire - Commerce de détail et distribution
© Jeanne Dancette