VARIETY STORE

| modifier   Imprimer  

Terme anglais

VARIETY STORE

Terme français

MAGASIN POPULAIRE (Fr.) nm, DIVERSERIE (Qué.) nf, MAGASIN À PRIX MODIQUES (prop.) nm

Exemples

Woolworth, W.T. Grant, McCrory, Ben Franklin Variety (États-Unis); Monoprix, Prisunic, Uniprix (France).

Définition française

Magasin de détail à rayons multiples proposant, en libre-service ou en libre-sélection et à bas prix, un assortiment large mais peu profond, axé sur le milieu et le bas de gamme.

Définition anglaise

A retail store with many departments which offers, either in a self-serve or self-selection environment and at low prices, a wide but shallow assortment in the middle- and low-range.

Compléments d'information

Le premier magasin populaire a été créé en 1879 par l'Américain Frank W. Woolworth qui vendait en masse des biens de consommation courante à un prix maximal de 10 cents. La formule fut un succès jusque dans les années 1940 et 1950 où elle a peu à peu perdu du terrain, concurrencée par le magasin minimarge (DISCOUNT STORE) et la pharmacie (DRUGSTORE) qui étendait de plus en plus son assortiment.

En Europe, la formule importée des États-Unis s'est développée à partir de la Grande-Bretagne (ouverture en 1909 du premier magasin à l'enseigne Woolworth) et de l'Allemagne (Ehape, 1925). En France, ce type de magasin est apparu dans les années 1930, sous l'impulsion des grands magasins (DEPARTMENT STORES) qui, à cette époque de récession, cherchaient à atteindre une clientèle plus modeste. Les Nouvelles Galeries créent les magasins Uniprix en 1928, le Printemps crée ses Prisunic en 1931, et les Galeries Lafayette lancent Monoprix en 1932. Les magasins populaires français ont abandonné leur politique de prix unique en 1936, quand cette pratique commerciale a été interdite.

La formule du prix unique, abandonnée par les magasins populaires, survit en Amérique du Nord sous la forme du magasin à un dollar.

Précisions sémantiques

Le magasin populaire est un magasin de marchandises diverses (GENERAL MERCHANDISE STORE) où l'on trouve toutes sortes de produits courants : vêtements et accessoires pour femme, linge de maison, produits de beauté et d'hygiène, confiserie, papeterie, jouets, articles-cadeaux, petits outils de bricolage, articles de ménage, etc. Certains, notamment le magasin populaire français, possèdent des rayons alimentaires (food departments).

Il offre très peu de services et est aménagé de façon modeste.

Relations internotionnelles

Le magasin populaire est en quelque sorte l'ancêtre du magasin à prix réduits (DISCOUNT DEPARTMENT STORE) nord-américain. Dans les années 1960, beaucoup de magasins populaires, durement éprouvés par la concurrence, se sont convertis à la pratique du discompte (discounting) et se sont transformés en ce que l'on appelle désormais magasin à prix réduits.

De même, on peut considérer le magasin populaire comme l'ancêtre du magasin à un dollar (dollar store, five-and-dime variety store) qui, comme le magasin populaire des premiers temps, pratique une politique de prix unique et vend des marchandises diverses.

Notes linguistiques

Le terme diverserie a été proposé par l'Office de la langue française (Québec).

Le calque *magasin de variétés pour magasin populaire est à éviter.

Mots reliés

Relation sémantiqueMot(s) relié(s) françaisMot(s) relié(s) anglais
GénériqueMAGASIN DE MARCHANDISES DIVERSESGENERAL MERCHANDISE STORE
Partierayon alimentairefood department
Dictionnaire - Commerce de détail et distribution
© Jeanne Dancette