CONVENIENCE STORE

| modifier   Imprimer  

Terme anglais

CONVENIENCE STORE, C-STORE, BANTAM STORE, MIDGET-MARKET

Terme français

MAGASIN DE COMMODITÉ nm, MAGASIN DE PROXIMITÉ nm, COMMERCE DE PROXIMITÉ nm, ÉPICERIE DE QUARTIER nf, DÉPANNEUR (Qué.) nm, ÉPICERIE DE DÉPANNAGE (Qué.) nf, BAZARETTE (Fr.) nf

Exemples

Couche-Tard (Canada), 7-Eleven (États-Unis), Shopi (France).

Définition française

Commerce à prédominance alimentaire proposant en libre-service intégral un assortiment peu profond et étroit, limité aux biens d'achat courant (CONVENIENCE GOODS).

Définition anglaise

A business offering mostly food products in a fully self-service format; the selection of goods is narrow and shallow, and it is restricted to CONVENIENCE GOODS.

Compléments d'information

En Amérique du Nord, les magasins de commodité se sont développés pour répondre aux besoins des automobilistes. Ils sont souvent attenants à une station-service (SERVICE STATION). Outre les articles de dépannage habituels (alimentaires et non alimentaires), on y trouve des journaux, du tabac et des services de restauration rapide (fast-food restauration). En France, on trouve la boutique pétrolière (convenience station) généralement implantée par la compagnie pétrolière.

Précisions sémantiques

Le magasin de commodité est un point de vente qui, grâce à ses heures d'ouverture (STORE HOURS) étendues - certains sont ouverts 24 heures sur 24 -, permet de faire face à un besoin imprévu ou de réparer un oubli. Il s'adresse soit à une clientèle de quartier (neighborhood customers), soit à une clientèle de passage (gares, stations de métro).

Il se caractérise par des prix généralement élevés et occupe une surface de vente limitée (maximum 2 000 pi2, ou 186 m2, en Amérique du Nord, 300 m2 en Europe).

À l'exception du magasin familial indépendant (family-owned independent store), beaucoup de magasins de commodité appartiennent à une chaîne de magasins (retail chain) ou à un réseau de franchises (franchise network).

Relations internotionnelles

Certains grands groupes commerciaux tels que Promodès, en France, distinguent magasin de proximité et magasin de commodité. Le magasin de commodité, de 45 à 80 m2, serait plus petit que le magasin de proximité (supérieur à 100 m2) et offrirait peu ou pas de produits frais. La bazarette et le *mini-self sont tous les deux inférieurs à 120 m2.

Comparé à la supérette (small supermarket), le magasin de commodité est plus petit et possède un assortiment alimentaire beaucoup plus restreint : en général, ni fruits et légumes ni charcuterie; par contre, ses heures d'ouverture sont plus longues.

En Europe, l'épicerie de quartier est une réalité profondément ancrée dans le commerce de détail traditionnel, où elle cohabite avec le marché ouvert (open-air market), le supermarché (SUPERMARKET), la supérette et le petit maxidiscompteur (DEEP DISCOUNT STORE).

Le bureau de tabac (confectionary-tobacconist-newsagent(G.-B.), CTN(G.-B.), ou tabagie(Qué.), est une forme particulière de magasin de commodités dont l'assortiment se limite aux articles suivants : tabac, presse, timbres, confiseries.

Mots reliés

Relation sémantiqueMot(s) relié(s) françaisMot(s) relié(s) anglais
ContrasteSUPERMARCHÉSUPERMARKET
MAXIDISCOMPTEURDEEP DISCOUNT STORE
Destinataireclientèle de quartierneighborhood customer
Multiplechaîne de magasinsretail chain
réseau de franchisesfranchise network
Spécifiquealimentation de quartier, dépanneur alimentaire (Qué.)convenience food store
boutique pétrolière, boutique de station-serviceconvenience station, gas store, G store (G.-B.), station shop, service station shop
bureau de tabac, tabagieconfectionary tobacconist newsagent (G.-B.), CTN (G.-B.)
magasin familial indépendantfamily-owned independent store
Dictionnaire - Commerce de détail et distribution
© Jeanne Dancette