DISCOUNT

| modifier   Imprimer  

Terme anglais

DISCOUNT, ALLOWANCE

Terme français

RÉDUCTION nf, ABATTEMENT nm

Définition française

Diminution consentie soit sur le prix courant (regular price) ou le prix catalogue (catalog price), soit sur le prix comptant (cash price) d'un produit ou d'un service.

Définition anglaise

An agreed-upon reduction off the regular price or catalog price, or else in the cash price of a product or service.

Relations internotionnelles

On distingue généralement quatre types de réduction de prix : la remise, la ristourne, le rabais et l'escompte. Cette distinction est particulièrement importante en comptabilité (accounting), lorsque les fabricants et les intermédiaires du commerce doivent refléter fidèlement la nature des réductions accordées ou obtenues.

La remise (quantity discount), ou remise sur quantité, est une réduction qui dépend de l'importance de la vente ou de la profession du client. Ainsi, la remise peut se traduire par trade discount lorsqu'elle est accordée à un intermédiaire, grossiste ou détaillant. Au Canada, on utilise même le terme rabais de gros (trade discount) lorsqu'il s'agit d'une remise accordée par un grossiste à un détaillant. Le terme remise est donc souvent une ellipse de remise sur quantité, de remise quantitative ou de remise pour services rendus (stockage, étiquetage, etc.).

La ristourne (volume discount, seasonal discount, rebate) est proche de la remise, car c'est également une réduction qui est fonction du volume d'affaires effectué. Cependant, à la différence de la remise, la ristourne est « calculée sur l'ensemble des opérations faites avec un même tiers » (Ménard 1994) au cours d'une période donnée. Par exemple, on parle très souvent de ristourne de fin d'année, RFA (end-of-year rebate). La ristourne constitue donc un instrument de fidélisation de la clientèle.

Le rabais (allowance, rebate, markdown), parfois appelé réfaction, est une « réduction exceptionnelle attribuable à un défaut de conformité ou de qualité des articles vendus » (Ménard 1994). Il peut s'agir également de marchandise défraîchie ou démodée (fins de saison ou de série). Il conviendra donc de faire attention à l'emploi de ce terme, parfois utilisé abusivement, comme dans *magasin de rabais pour magasin à prix réduits (DISCOUNT STORE).

L'escompte (purchase discount, sales discount) désigne une réduction accordée, par exemple, pour un paiement comptant alors que l'usage est d'acheter à crédit, ou pour une dette payée avant échéance. Il existe des expressions plus précises : escompte de caisse, escompte au comptant, escompte de règlement (cash discount).

Sur le plan comptable, on peut voir la notion d'escompte de deux points de vue : celui de l'acheteur et celui du vendeur. L'acheteur parlera d'escompte sur achats (purchase discount), ou d'escompte obtenu, tandis que le vendeur utilisera les termes escompte sur ventes (sales discount), ou escompte accordé.

À part les sens comptables du terme escompte et de ses dérivés (escompter un effet de commerce), on n'emploiera donc escompte pour traduire discount que dans le sens précis d'escompte de caisse.

Par extension, le concept de DISCOUNT a donné naissance à celui de discounting, désignant toute politique de bas prix (low pricing policy), consentie par le vendeur à la suite d'une réduction sur le prix courant ou résultant de la fixation dès le départ d'un prix peu élevé.

(Voir DISCOUNT STORE).

Notes linguistiques

Le terme abattement est particulièrement employé en comptabilité et en fiscalité (abattement fiscal).

Au Québec, le terme DISCOUNT est souvent traduit (abusivement) par rabais ou par escompte.

En Europe, on note un recours très fréquent aux emprunts *discount, *discounter, *hard discount, *hard discounter, *soft discount.

Discount est un concept très productif sur le plan commercial. Sur le plan linguistique, le terme donne lieu en anglais à des dérivés, tels que discounting et discounter, ou à des syntagmes terminologiques comme discount store, discount price, discount policy, discount coupon, deep discount et hard discount.

Le Journal officiel français a normalisé par décret (29-11-1973) l'usage du calque discompte, peu utilisé par les experts; nous le recommandons toutefois, surtout dans les néologismes maxidiscompte 1 (DEEP DISCOUNTING) et maxidiscompteur (DEEP DISCOUNT STORE).

Dans d'autres contextes, et surtout en Europe, le terme minimarge, normalisé par le même décret, tend à s'imposer en remplacement de *discounter. Ce terme est pratique car il peut être utilisé comme adjectif ou comme substantif : magasin minimarge ou minimarge.

Mots reliés

Relation sémantiqueMot(s) relié(s) françaisMot(s) relié(s) anglais
Butprix cataloguecatalog price
prix comptantcash price
prix courant, prix régulierregular price
Spécifiqueescomptepurchase discount, sales discount
rabais de grostrade discount
rabais, réfactionrebate, markdown
remise pour services rendusdiscount for services rendered
remise, remise sur quantité, remise quantitativequantity discount
ristournevolume discount
ristourne de fin d'année, RFAend-of-year rebate
Verbeeffet de commerce, escompter un ~bill, to discount a ~
Dictionnaire - Commerce de détail et distribution
© Jeanne Dancette